Comment l’essor de l’IA à San Francisco n’arrive-t-il pas à enrayer la chute de l’immobilier, avec des taux de vacance de bureaux atteignant un nouveau record ?

À San Francisco, l’avènement de l’intelligence artificielle n’a malheureusement pas réussi à freiner la chute du marché immobilier. En effet, malgré le développement croissant de ce secteur technologique, les taux de vacance des bureaux atteignent actuellement des niveaux records. Résultat inattendu d’une évolution économique majeure, cette tendance soulève des interrogations sur les défis auxquels est […]

À San Francisco, l’avènement de l’intelligence artificielle n’a malheureusement pas réussi à freiner la chute du marché immobilier. En effet, malgré le développement croissant de ce secteur technologique, les taux de vacance des bureaux atteignent actuellement des niveaux records. Résultat inattendu d’une évolution économique majeure, cette tendance soulève des interrogations sur les défis auxquels est confrontée la ville emblématique de la Silicon Valley.

Impact de l’essor de l’intelligence artificielle sur le marché immobilier de San Francisco

Depuis quelques années, l’intelligence artificielle a pris une place prépondérante dans l’économie de San Francisco. Pourtant, malgré son expansion, l’IA ne parvient pas à stopper la chute de l’immobilier dans la ville.

Records de taux de vacance atteints

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le taux de vacance des bureaux à San Francisco a atteint un nouveau record, s’élevant à 34,5% au deuxième trimestre. Une tendance à la hausse continue, puisqu’il était de 33,9% au trimestre précédent et de 28,1% il y a un an.

Pression sur les loyers et demande en baisse

En parallèle, les loyers moyens ont chuté, atteignant 68,27 $ le pied carré, soit le plus bas depuis fin 2015. Un constat qui s’explique par la difficulté des entreprises à ramener leurs employés au bureau après la pandémie de Covid-19, ainsi que par le ralentissement du secteur technologique entraînant des suppressions massives d’emplois.

  • Avant la pandémie : taux de vacance à 5%
  • En 2020 : pic des loyers à 84,70 $ le pied carré

Un impact limité de l’IA sur l’immobilier

Si l’essor de l’intelligence artificielle a suscité un engouement certain à San Francisco, en témoignent les grands espaces loués par des start-ups AI telles qu’OpenAI et Anthropic, son influence sur le marché immobilier reste mitigée.

Reconfiguration du marché immobilier

Plutôt que de sauver le marché, l’IA a contribué à la reconfiguration de l’immobilier d’entreprise dans la ville. Les entreprises cherchent désormais des espaces de meilleure qualité dans des quartiers attractifs, à proximité de restaurants et de commerces, pour inciter leurs employés à revenir.

  • Les jeunes entreprises AI comme OpenAI et Anthropic optent pour des espaces immobiliers considérables
  • Les grandes entreprises réduisent leur empreinte immobilière et adoptent le travail hybride

Prévisions incertaines pour l’immobilier à San Francisco

Malgré quelques signes positifs dans le marché immobilier, avec une amélioration prévue de l’absorption au second semestre et une stabilisation des chiffres de l’emploi de bureau, la prédiction reste incertaine. Les loyers pourraient continuer de baisser et les vacances augmenter davantage, notamment en raison de l’incertitude entourant les prochaines élections.

<a href="https://20-francs-coq-marianne.fr/author/yann/" target="_self">Pierre Alex Lemaitre</a>

Pierre Alex Lemaitre

Pierre Alex Lemaitre a 20 ans d'expérience en tant que journaliste économique, spécialisé dans les matières premières. Auparavant, il a également été rédacteur dans la presse générale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *