Pourquoi Manhattan est désormais un marché d’acheteurs alors que les prix de l’immobilier chutent et l’inventaire augmente ?

Dans le marché immobilier de Manhattan, une tendance surprenante se dessine : les prix chutent et l’inventaire augmente, faisant de ce quartier emblématique de New York un marché d’acheteurs. Cette évolution inattendue soulève de nombreuses questions sur les raisons profondes de ce revirement et sur les opportunités qu’il pourrait offrir aux investisseurs immobiliers. Prix en […]

Dans le marché immobilier de Manhattan, une tendance surprenante se dessine : les prix chutent et l’inventaire augmente, faisant de ce quartier emblématique de New York un marché d’acheteurs. Cette évolution inattendue soulève de nombreuses questions sur les raisons profondes de ce revirement et sur les opportunités qu’il pourrait offrir aux investisseurs immobiliers.

Prix en Baisse et Inventaire en Hausse

La tendance sur le marché immobilier de Manhattan est claire : les prix des appartements ont chuté tandis que l’inventaire disponible a augmenté de manière significative. Selon un rapport de Douglas Elliman et Miller Samuel, le prix de vente immobilier moyen à Manhattan a baissé de 3% pour atteindre un peu plus de 2 millions de dollars, tandis que le prix médian a diminué de 2% pour s’établir à 1,2 million de dollars. Cette baisse touche également les appartements de luxe qui voient leurs prix baisser pour la première fois en plus d’un an.

Une Offre Abondante

Cette baisse des prix s’explique par l’augmentation de l’offre d’appartements à la vente, qui met plus de temps à se vendre. Avec plus de 8 000 appartements disponibles à la vente, Manhattan affiche un stock supérieur à la moyenne décennale d’environ 7 000 unités. La ville dispose désormais d’un stock de 9,8 mois d’appartements à vendre, indiquant un marché favorable aux acheteurs.

Réaction au Contexte Économique

Face à des prix immobiliers qui étaient devenus insoutenables après la pandémie de Covid-19, tant les acheteurs que les vendeurs à Manhattan ont finalement dû accepter l’environnement de taux d’intérêt plus élevés. Les analystes du secteur immobilier notent que la résistance des acheteurs et des vendeurs s’affaiblit, conduisant à la concrétisation de davantage de transactions. Au cours du deuxième trimestre, le marché immobilier new-yorkais a enregistré une augmentation de 12% des ventes par rapport à l’année précédente, marquant ainsi un rebond après deux années de stagnation.

Impact des Loyers Élevés

Les loyers élevés à Manhattan continuent également de stimuler les ventes immobilières. Le prix moyen des loyers d’appartements en mai dépassait toujours 5 100 dollars par mois, avec une tendance à la hausse en fin d’été. De nombreux locataires potentiels qui attendaient sur le marché locatif se décident enfin à acheter, dans l’espoir que les taux d’intérêt commenceront à baisser à la fin de 2024 ou au début de 2025.

Vers un Avenir Incertain

Malgré la baisse des prix à tous les niveaux du marché immobilier new-yorkais, le segment haut de gamme semble être le plus touché, les acheteurs fortunés reportant leurs achats en raison de l’incertitude liée aux élections. Les prix de vente médians dans le segment luxueux ont chuté de 11% au deuxième trimestre, tandis que l’inventaire de logements de luxe a augmenté de 22%. L’avenir dira si cette faiblesse est le début d’une tendance ou un phénomène isolé.

<a href="https://20-francs-coq-marianne.fr/author/yann/" target="_self">Pierre Alex Lemaitre</a>

Pierre Alex Lemaitre

Pierre Alex Lemaitre a 20 ans d'expérience en tant que journaliste économique, spécialisé dans les matières premières. Auparavant, il a également été rédacteur dans la presse générale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *